Les interviews des lectrices: femme - épouse - maman. Et moi alors ?

J'en parle dans presque tous mes écrits, j'ai beaucoup de difficultés encore à gérer mes trois vies: celle de maman, celle de femme et celle d'épouse. Moi, l'ancienne indépendante, (limite) féministe, je passe aujourd'hui mes week-ends à astiquer, balayer et repasser les chemises de mon mari tout en étant un peu l'esclave de mon enfant.

La maternité nous fait devenir une autre femme, une nouvelle épouse et il est assez facile de se perdre parmi ces trois rôles. Aujourd'hui, c'est Sophie qui nous fait part de ses impressions et nous livre son expérience à travers cette seconde interview de lectrice. 

Tu m’as dit te sentir un peu perdue entre ton rôle de mère, d'épouse et ton rôle de femme ? Peux-tu m’en dire plus ? Y'a-t-il selon toi un facteur déclencheur à ces chamboulements ? Quels sont les impacts de ces bouleversements sur ton couple et ta vie professionnelle ... ?

J'ai en effet beaucoup de mal à concilier et jongler en permanence entre ma vie professionnelle, ma vie de famille, ma vie d'amoureuse et ma vie de femme indépendante. La maternité a tout emporté sur son passage, une vraie tornade....

Lorsque je m'imaginais mère, je ne m’imaginais pas maman louve du tout! Pourtant, dès la naissance de notre fille, je n'ai eu envie et besoin que d'être auprès d'elle et de m'en occuper... J'ai eu la chance de pouvoir garder ma fille avec moi les 9 premiers mois, ce que j'ai adoré faire mais j'ai également été très contente de retrouver le monde du travail après des mois passés à pouponner. A l'époque, je travaillais en free-lance (production) et j'étais aussi en train de monter le projet Chasse Gardée avec mon amoureux Benjamin qui est aussi le père de mes enfants. 

Travailler à son compte en gérant une boutique tout en étant en free-lance semble être une distraction ou un hobby pour certains… Ils me demandent même pourquoi je fais garder la petite dernière qui a deux ans ! Pourtant, jongler entre tous ces rôles tous les jours et toute la journée est tellement éreintant... Parfois, je ressens beaucoup de frustration de ne pas parvenir à tout faire: profiter des enfants, travailler pour Chasse Gardée, mener à bien mes projets dans mon autre activité, faire du sport quotidiennement, sortir, aller au cinéma…Et je ne parle que des choses sympas à faire, je ne mentionne pas les tâches ménagères et la paperasse administrative !!

Je pense que l'on peut être une maman qui travaille beaucoup tout en étant une amoureuse sans pour autant se perdre soi-même mais c'est un combat de tous les jours qui nécessite des efforts permanents, le tout mélangé à une sacrée dose d'organisation! Et puis, j'ai surtout la chance d'aimer, de vivre et de travailler avec un homme super qui me soutient sans cesse et avec lequel on dialogue beaucoup. Gérer deux carrières professionnelles et une famille «apprivoisée» (terme que je préfère à « recomposée ») est parfois (très) intense mais très enrichissant en même temps. J'essaie de m'accorder quelques minutes pour moi chaque matin juste pour écouter de la musique, boire un café sans entendre un "mamannnnnnnnnnnnnnn" insistant avant de me motiver à aller faire du sport ! 

Je pense que le facteur déclencheur a été que tout, dans ma vie, se soit fait vite (moins d'un an): rencontre avec mon amoureux, rencontre avec son fils, ma grossesse, le free-lance, la naissance de notre fille, le lancement de notre boutique Chasse Gardée… Mais c'est la vie, c'est l'ordre des choses, j'ai toujours suivi mon instinct et j'adore ma vie telle qu'elle est :)

Ces chamboulements pourtant n'abîment pas mon couple. Déjà parce que nous travaillons ensemble et surtout parce que nous n'avons aucune censure entre nous. On se dit tout, on se confie chaque doute, chaque angoisse en effectuant les choix ensemble. Tous les choix. Benjamin est mon amoureux, le père de mes enfants mais c'est aussi et surtout mon autre. Nous nous complétons beaucoup ce qui est une grande chance et une force inouïe.

Penses-tu que la société actuelle puisse être coupable ? (congés maternité et paternité trop courts, séjour à la maternité de plus en plus express, personnel peu patients et à l'écoute, entourage souvent maladroit, société moralisatrice...)

J’ai surtout l'impression que l’on demande beaucoup aux femmes et aux mamans: être enceinte sans prendre trop de poids, perdre vite les kilos de grossesse après l’accouchement, avoir le bébé parfait qui fait ses nuit rapidement et qui ne pleure pas beaucoup, ne pas lui donner de petits pots, se mettre au Bio, faire attention à la planète en achetant des couches lavables, être une maman mais surtout ne pas se laisser aller dans sa féminité, être une amoureuse présente et une femme sexy, éduquer ses enfants selon des principes à la mode qui ne sont pas forcément ceux qui nous conviennent ect..

Je pense que les mamans n'ont besoin que d'une seule et unique chose: suivre leur instinct et  ce peu importe les "on dit" et les "il vaudrait mieux que".

Quelle est la chose de "ta vie d'avant" qui te manque le plus maintenant que tu es maman ?

Rester sous ma couette tout le week-end avec un bon bouquin. Le luxe ultime.

Quels conseils aurais-tu à donner à une future maman sujette à ces mêmes questionnements ?

Le seul conseil que je donne à toutes mes copines qui vont avoir des enfants ou qui en ont déjà quand elles doutent est le suivant: écoute-toi. Toi seule. 

-

 

N'hésitez surtout pas à commenter cet article ici ou sur Instagram en partageant vos expériences, vos astuces et vos conseils de jeune maman !

Retrouvez très vite une prochaine interview dédiée cette fois au baby blues avec le témoignage de Sonia.
 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Elodie-Jelena

Je m'appelle Elodie-Jelena, j'ai 28 ans et je travaille depuis plusieurs années dans le domaine de la communication et du marketing mais mon véritable rêve est de devenir écrivaine! Amoureuse des images et des mots depuis toujours, je suis aussi aussi la maman de Chiara Mila née en avril 2016. Découvrez les bribes de notre petite vie de famille douce et sauvage grâce à mes chroniques (sans filtre) sur la maternité, l'éducation, la parentalité mais aussi au travers les Interviews des lectrices...
Voir le profil de Elodie-Jelena sur le portail Overblog

Commenter cet article