Au revoir Janvier, merci pour tout !

Ce mois de janvier est passé bien vite à mon plus grand bonheur. J’ai toujours détesté l’hiver, le froid, les 100 couches de vêtements que l’on doit enfiler chaque matin, les pulls « qui grattent » et avoir les pieds congelés malgré les 3 paires de chaussettes portées.

Le mois dernier, il y a eu beaucoup de déception concernant mon projet d’écriture. Un ordinateur HS et du temps introuvable malgré de longues heures passées à le chercher. Il y a eu une sacrée déception humaine. En effet, la méchanceté a frappé à ma porte et ne s’est pas gênée de me juger. Très étrange venant de la part d’une mère qui prône la maternité positive et bienveillante. Les phénomènes de mode, la superficialité et la course à la popularité emportent tels des tornades, tous ces montons assoiffés par le besoin d’exister. Je ne comprends toujours pas comment peut-on accorder autant d’importance à une application et à des gens que l’on ne connait pas en délaissant les réelles priorités du quotidien de notre "vraie vie".

Le mois dernier fut riche en émotions aussi car Chiara a fêté ses 9 mois. J’ai vu mon enfant grandir trop vite sans même que je n’ai eu le temps de réaliser que j’étais une maman. Je crois qu’on ne réalise jamais à quel point nos enfants sont importants et à quel point nous sommes capables de les aimer chaque jour davantage.

Le mois dernier, je n’ai pas beaucoup dormi. J’ai réalisé que je travaillais trop et que j’étais incapable de prendre du recul face à certaines situations. J’ai eu l’impression de me noyer dans un verre d’eau et j’ai trainé mon exaspération à la maison. J’ai appris qu’une « meilleure maman » était une maman qui savait dire stop pour se reposer. J’ai dit non souvent, j’ai préféré être seule en famille et ça a été compris. J’ai été très fière de moi. J’ai aussi savouré le fait de pouvoir prendre les transports en commun avec Chiara sans être angoissée à l’idée de me faire disputer d’être une mère. Vous savez ces mimiques insupportables qui apparaissent sur certains visages lorsqu’une maman entre dans le bus avec une poussette ? Bien sûr, il ne faut pas généraliser mais je trouve que nous sommes entourées de beaucoup d’individus agressifs de nos jours. Vous ne trouvez pas ?

Le mois dernier m’a permis de me remettre en question par rapport aux contenus que je souhaitais poster sur Instagram et ici. Passionnée aussi par la photographie, j’ai fait le choix d'être moins prolixe sur Instagram et publier plutôt des photos « lifestyle ». Mes écrits seront dorénavant publiés ici. Ainsi, vous avez le choix de me lire ou pas. J’ai aussi eu peur d’avoir atteint le cap de 5000 abonnés. Là aussi, tout est allé trop vite. Je ne suis pas sûre d’avoir voulu cela dans le fond même si j’ai toujours rêvé d’être reconnue pour ma passion première et unique ; l’écriture. Je n’ai jamais créé de compte Instagram pour obtenir des compliments sur mon physique ou sur la décoration de mon appartement ni même pour bénéficier de produits offerts. J’ai en effet du mal à accepter que l’on veuille « m’utiliser » à des fins commerciales. Comme chaque jour, moi, je veux écrire. Le mois dernier, l’inspiration fut capricieuse et j’ai pris beaucoup de plaisir à rédiger des chroniques différentes de ce que j’écris d’habitude. J'espère continuer dans cette dynamique :)

Le mois dernier, j’ai réalisé que j’avais un réel besoin de vacances loin Paris, loin de ma montre, de mon téléphone et de ma boite mails. J’ai besoin de nature, d’espaces verts, d’air frais, de liberté et de légèreté. Je raye les jours qui me séparent du 24 avril comme un prisonnier attend sa libération. Le retour du printemps devrait atténuer mon impatience et me redonner assez de vitamine D pour tenir en attendant ma délivrance.

Le mois dernier, j’ai été profondément heureuse d’avoir retrouvé mes parents et mon petit frère durant un week-end à l'occasion du Noël Orthodoxe. J’ai vu le bonheur et la fierté dans leurs yeux. Ces petites étoiles filantes qui valent de l’or puisqu'elles sont rares et donc précieuses.

« On voit bien que c’est ta fille, elle a l’air si heureuse ».

Au revoir janvier, merci pour tout.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Elodie-Jelena

Je m'appelle Elodie-Jelena, j'ai 28 ans et je travaille depuis plusieurs années dans le domaine de la communication et du marketing mais ma véritable passion est l'écriture. Amoureuse des images et des mots depuis toujours, je suis aussi aussi la maman de Chiara née en avril 2016. Découvrez les bribes de notre petite vie de famille douce et sauvage grâce à mes chroniques (sans filtre) sur la maternité, l'éducation bienveillante et positive. Découvrez aussi mes coups de cœur puériculture, mode enfant et lifestyle.

Commenter cet article