La routine ? C'est génial !

Routine {péjoratif}: Habitude mécanique, irréfléchie, et qui résulte d'une succession d'actions répétées sans cesse.

La routine est la seconde cause de séparation d’un couple après l’infidélité. Les gens souhaitent donc éviter la stabilité et le confort d’une vie à deux ? Je n’ai jamais compris pourquoi ils fuyaient le bonheur comme la peste. Celui qui a peur de la routine a peur du bonheur. Il a peur d’être ordinaire et il refuse d’être un individu banal. Simplement banal. En général, celui qui a peur de la routine devient infidèle. Sacrée coïncidence vous ne trouvez pas ? Ce n'est pas moi qui le dis, c'est une étude éthologique. 

Combien de temps durent la passion et la fougue ? 3 ans apparemment.

Chez moi, l’installation de la routine a prouvé que F était l’homme de ma vie. L’équilibre engendré par notre douce routine m’a prouvé qu’il serait aussi le père de mes enfants. Je n’avais jamais été aussi stable avant lui. Notre routine n’est pas triste, elle est reposante et sécurisante. Notre routine a également conduit à une meilleure acceptation de nos souhaits et désirs respectifs. Parfois, je n’ai pas envie de parler, parfois, il veut se coucher tôt, parfois, je préfère m’isoler et parfois, il préfère retrouver ses copains pour boire des bières. Nous ne nous emprisonnons pas dans la conviction d’être un couple passionnel car nous n’avons pas besoin de mentir. Si j'avais envie d'autre chose, ce n'est lui que j'aurais choisi.

La routine signifie forcément l’ennui. Peut-on réellement s’ennuyer avec un être que avons attendu impatiemment "toute la vie" - Comme disent les jeunes ? N’a-t-on vraiment rien à dire à sa moitié, son double, son âme sœur ? Celui qui prétend s’ennuyer s’est visiblement trompé d’âme sœur.

Avec l’arrivée un enfant, la peur de la routine s’accentue et cette dernière finit par devenir la Peste en personne. L’enfant est la bactérie, le microbe responsable de la maladie. L’enfant est l’unique responsable de la désintégration lente et douloureuse du couple. C’est ce que disent ceux qui ont peur et qui n’ont pas d’enfant. En général, ils sont reconnaissables grâce à l’exaspération ressentie en vous lorsqu’ils se mettent à vous donner des leçons de vie. Des leçons d’une vie aux antipodes de la vôtre.

Depuis quelques jours, il faut dire que je suis en pleine phase misanthropique. Cette phrase surgit lorsqu’une personne que j’estime au minimum me déçoit au maximum. Alors, tout m’exaspère, m’énerve, me lasse, me rend particulièrement susceptible et profondément incisive.

Un spécialiste m’a dit qu’il était admirable que je m’en rende compte. « Ça vous laisse une bonne marge de manœuvre Mademoiselle ».

Quand je suis dans cette phase (une fois par mois environ) la seule chose qui arrive à me calmer est ma routine. Mon lit qui contient l’odeur de ma famille, éteindre et cacher mon téléphone pour me sentir libre et libérée, la cigarette de 23h30, préparer la tenue de Chiara pour le lendemain, attendre qu’il s’endorme pour déposer des baisers dans sa nuque et le remercier d’être dans ma vie.

Comment pourrais-je avoir envie et besoin de fuir ce qu’il m’a offert ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Elodie-Jelena

Je m'appelle Elodie-Jelena, j'ai 28 ans et je travaille depuis plusieurs années dans le domaine de la communication et du marketing mais ma véritable passion est l'écriture. Amoureuse des images et des mots depuis toujours, je suis aussi aussi la maman de Chiara née en avril 2016. Découvrez les bribes de notre petite vie de famille douce et sauvage grâce à mes chroniques (sans filtre) sur la maternité, l'éducation bienveillante et positive. Découvrez aussi mes coups de cœur puériculture, mode enfant et lifestyle.

Commenter cet article